A propos des évolutions...

L'écran principal d'ASTREA fournit beaucoup d'informations sur la personnalité et le caractère. L'expérience montre que ce niveau de connaissance suffit dans bon nombre de cas.

 

Mais il faut parfois aller plus loin et voir comment la personnalité a évolué au fil des années. Et on peut alors être amené à se focaliser sur une période ou une date en particulier, pour laquelle on aimerait avoir plus de précisions.

 

ASTREA intègre plusieurs fonctionnalités pour répondre à ces besoins. L'écran ci-dessus est obtenu lorsqu'on clique sur le bouton "4 profils". Il suffit de cliquer sur l'un des 4 profils en réduction pour l'afficher en taille normale, au centre de l'écran.

Les évolutions à long terme

On sait qu'une personne se transforme tout au long de sa vie, en réponse aux multiples expériences qu'elle rencontre. Conséquence : les valeurs-clés qui la caractérisaient à sa naissance sont toujours là, mais certaines se sont atténuées tandis que d'autres sont apparues.

 

L'astrologie, qui a déjà permis de représenter la personnalité sur l'écran principal, offre une technique - étonnante mais efficace - pour illustrer cette évolution à long terme : les progressions secondaires. Le but n'est pas d'entrer dans un long développement astrologique mais il faut cependant préciser en quelques mots de quoi il s'agit.

 

Disons d'abord qu'il s'agit d'une représentation symbolique, qui s'appuie sur la célèbre phrase "Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut ; et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose" (extrait de la Table d'émeraude - Hermès Trismégiste).

 

On sait que la Terre est soumise à 2 mouvements principaux :

  • une rotation sur son axe en 24 heures, qui correspond au cycle d'une journée,
  • une rotation autour du soleil en 365 jours, qui correspond au cycle d'une année.

La progression secondaire donne donc symboliquement une représentation de la Nième année d'une personne, en faisant évoluer son thème natal de N jours. Par exemple : imaginons une personne née le 12 septembre 1980 ; un thème astral établi pour le 17 octobre 1980 - soit 35 jours après sa naissance - donnera des indications sur l'ambiance générale de sa 35ème année.

 

Cette technique fait avancer les planètes très lentement, symbole de changements lents (mais profonds, car définitifs). Ainsi, le Soleil qui change de signe tous les 30 jours dans le thème progressé, correspond donc symboliquement à des cycles d'évolution de la personnalité tous les 30 ans.

 

Une exception pour le 1er changement de cette nature : dans l'exemple ci-dessus, la position du Soleil serait à 19 ° du signe de la Vierge. Dans son thème progressé, le Soleil passera donc en Balance 11 jours plus tard. Dans sa vie, ces changements impacteront donc sa 11ème année, puis sa 41ème, etc.

 

Attention : bien que profonds, ces changements n'effacent pas les caractéristiques natales. Elles viennent surtout les atténuer ou les renforcer.

Les évolutions à moyen terme

La date anniversaire constitue souvent une étape importante et il n'est pas rare que certaines personnes constatent que le plus souvent, des changements interviennent à proximité de cette date.

 

En astrologie, l'une des pratiques les plus courantes après le thème natal s'appelle "révolution solaire". Il s'agit du thème à la date anniversaire, plus précisément au moment où le soleil repasse très exactement par sa position de naissance.

 

On peut parfois être surpris de voir que cet évènement a lieu, non pas au jour anniversaire, mais la veille... En fait, il n'y a là rien de surprenant si on connait le phénomène de précession des équinoxes, qui provoque le retour de soleil à la même position une fraction de temps avant qu'une année complète se soit écoulée (voir la page consacrée à l'astrologie).

 

En analysant le thème à ce moment, on va obtenir les tendances de l'année. On verra par exemple que certaines valeurs-clés, importantes dans le profil natal se sont atténuées ou ont même pu disparaître, pendant que d'autres apparaissent ou se renforcent.

 

Comme pour les évolutions à long terme, ces nouvelles valeurs ne remplacent pas celles liées à la naissance ; cependant, elles vont "colorer" de manière significative l'ambiance de cette année-anniversaire, en offrant notamment l'opportunité de découvrir de nouvelles énergies inhabituelles pour la personne. Tellement inhabituelles qu'elle risque fort de "passer à côté" et de les ignorer, alors qu'elle aurait pu en étant prévenue les reconnaître et apprendre à les apprivoiser...

 

L'effet de la révolution solaire dure une année, entre 2 anniversaires.

Les évolutions à court terme

Précisons-le tout de suite, l'expression "court terme" n'est pas tout à fait appropriée : il y a en réalité du long et du moyen terme, même si le court terme l'emporte.

 

Ici, c'est un autre phénomène qui est pris en compte et analysé. Bien réel celui-ci, puisqu'il s'agit des déplacements réels des planètes dans le zodiaque.

 

Au moment de la naissance, on a pris une "photo du ciel" pour créer le thème astral, avec les positions précises des planètes dans les 12 signes du zodiaque. Mais les planètes bougent... Très vite pour certaines, puisque la Lune avance de plus de 10° par jour (elle fait le tour complet du zodiaque, soit 360°,  tous les 27,3 jours).

 

A un moment donné, les planètes peuvent donc être à peu près n'importe où dans le zodiaque. Et dans ces déplacements, il arrive bien entendu qu'elles passent à un endroit où il y avait déjà une planète au moment de la naissance *. Elles forment alors ce qu'on appelle un "transit planétaire".

 

Ces transits ont pour effet d'activer la planète de naissance : tout se passe comme si la planète réelle lui apportait son énergie propre.

 

L'analyse des transits est très complexe, puisqu'elle prend en compte : la planète réelle, la planète natale, la résultante de cet apport d'énergie, le signe dans lequel tout ceci se passe, la durée du transit... Et la liste n'est pas exhaustive !

 

Il n'est pas possible de rendre compte de cette complexité par un simple graphique à 12 pétales. C'est pourquoi les évolutions à court terme se contentent d'illustrer la répartition globale des planètes aujourd'hui.

 

Ainsi, un pétale rempli (2 secteurs ou plus) pourra jouer un rôle important si le pétale correspondant du profil natal n'est pas vide.

 

* En réalité, un transit se produit soit lors de la superposition, soit lorsque la planète réelle forme avec la position de naissance un angle remarquable ("aspect") : 60°, 90°, 120°...