Les correspondances

Pourquoi des correspondances ?

De nombreux outils peuvent être utilisés pour contribuer à comprendre et décrire des traits de caractère.

 

Tarot, Astrologie, Numérologie, Runes, Yi-king, Chakras... sont autant de moyens et de supports qui peuvent contribuer à apporter un éclairage et une aide.

 

Chacun d'eux possède sa propre logique, son propre découpage, son propre langage. On ne peut généralement pas établir de lien direct entre le découpage de l'astrologie et celui de chacun de ces outils. C'est pourquoi ASTREA propose un système de correspondance, simple mais très efficace, que vous pourrez si vous le souhaitez utiliser librement, pour établir vos propres règles.


L'exemple du Tarot

Remontant à plusieurs siècles, le Tarot est l'une des techniques de questionnement et de réponses la plus répandue. Avec ses 22 lames majeures, il propose un ensemble de valeurs symboliques qui, correctement interprétées, peuvent éclairer certaines situations ou orienter vers certains choix.

 

Malgré de nombreuses tentatives, aucune relation directe n'a pu être mise en évidence entre les lames du Tarot et les signes du Zodiaque.

 

C'est ici qu'intervient le système de correspondance intégré à ASTREA. Il s'appuie sur le principe que chaque lame possède une similitude, même partielle, avec plusieurs signes du Zodiaque. Il suffit donc d'une table de valeurs de 22 lignes (le nombre de lames) et 12 colonnes (le nombre de pétales), pour matérialiser cette distribution.


Tout reste à inventer...

ASTREA intègre déjà plusieurs correspondances : Tarot, Numérologie, Chakras, parties du corps, Runes... Sans parler bien sûr de l'Astrologie, avec laquelle le lien est tout trouvé. Dans la version Créateur, chacune de ces correspondances peut être personnalisée.

 

Mais quelqu'un peut aussi utiliser un tout autre support : les couleurs, les pierres, les parfums, les fleurs... C'est pourquoi la version Créateur d'ASTREA permet de créer pas à pas ses propres correspondances.

 

NB : la création d'une correspondance complète exige un peu de temps et la maîtrise de quelques outils informatiques.