Exemple d'interprétation : pétale 3 dominant

A titre d'exemple, voici le profil de José BOVÉ. D'autres célébrités présentent un pétale 3 dominant : Sandrine BONNAIRE, Claude BRASSEUR, Jean DUJARDIN, Johnny HALLYDAY, Gérard LANVIN...

 

Les valeurs-clés du pétale 3 sont : "Curiosité - Mental - Adaptabilité".

La communication

Découvrir, apprendre, parler, écouter... C'est le quotidien de quelqu'un dont le pétale 3 est dominant. Il s'intéresse à tout, a toujours l'esprit en éveil, et peut parler de n'importe quoi avec n'importe qui...

En positif, c'est un interlocuteur agréable, capable de s'intéresser à n'importe quel sujet et d'apporter plein de détails intéressants. Pour lui, écouter c'est encore un autre moyen d'apprendre, pour pouvoir en parler ailleurs.

En négatif (excès), il peut devenir lassant en voulant à tout prix exposer tout ce qu'il sait dans le détail. Animé du besoin d'aborder tous les sujets qui le passionnent, il peut monopoliser la parole, sans se soucier de savoir si ce qu'il dit intéresse ses interlocuteurs ou non.

Le pétale 3 est relié à l'élément Air : priorité à la réflexion.

L'adaptabilité

Toujours en s'attachant à l'aspect "mental", quelqu'un dont le pétale 3 est dominant fait preuve d'une remarquable capacité à s'adapter aux situations les plus diverses. Très vif d'esprit, capable de "sauter du coq à l'âne" en une seconde, il semble pouvoir aborder n'importe quel sujet, n'importe quel concept, sans aucun effort.

En positif, c'est donc une personne très réactive, ne faisant preuve d'aucune inertie ni d'aucune résistance intellectuelle. La souplesse et la rapidité de son raisonnement sont remarquables. Associé à la communication, cette adaptabilité en font un élément moteur dans un groupe destiné à faire évoluer une situation quelle qu'elle soit.

En négatif (excès), on tombe dans l'instabilité : incapable de se tenir à un fil conducteur, ce peut être quelqu'un difficile - voire impossible - à cadrer. S'ennuyant très vite dès qu'une situation devient répétitive, il est agité, indiscipliné. On peut rapprocher ce cas de celui des élèves surdoués, pour qui le système éducatif standard est  souvent inadapté.

Le pétale 3 est relié à la qualité Mutable : priorité à la transformation, à l'adaptation.

La curiosité

C'est un trait caractéristique d'une personne ayant un pétale 3 dominant. L'activité mentale, associée à la vivacité d'esprit et au besoin de changement, l'amène à s'intéresser à tout ce qui est nouveau. Pour cette personne, ignorer ce que tous les autres savent est inimaginable... En revanche, ses connaissances restent uniquement intellectuelles.

En positif, c'est donc quelqu'un qui semble être toujours au courant de tout. On peut aborder à peu près n'importe quel sujet en étant sûr qu'il en a déjà entendu parler et qu'il a son propre point de vue. Avec sa capacité de communication, il est un interlocuteur riche et passionnant.

En négatif (excès), cette personne va "papillonner" à l'excès : s'intéressant à plein de sujets en même temps, elle effleure tout sans rien approfondir. Sa curiosité ne dure que le temps de la découverte, d'en apprendre juste assez pour pouvoir en parler. Pour elle, lire un livre peut consister à survoler le résumé au dos de la couverture et la table des matières...

Le pétale 3 est opposé au pétale 9 : "Indépendance - Projets collectifs - Innovation", qui caractérise le voyageur (curieux lui aussi), l'explorateur qui doit vivre les situations pour apprendre.


Dans le cas d'un profil comme celui de José BOVÉ, le fait d'avoir un seul pétale dominant indique que les valeurs-clés sont très marquées. Dans le cas présent, on pourrait être en situation d'excès, si les "domaines" ne venaient apporter un autre éclairage : les domaines 9 et 10 sont en effet largement dominants. Le domaine 9, en lien direct avec le pétale 9, compense le risque de superficialité et le domaine 10 indique un fort besoin de concrétisation (cf. : Guide d'interprétation).

 

Ce cas particulier illustre bien la nécessité de prendre en compte l'intégralité d'un profil.

MEMO

 

Quelques règles à respecter, lorsqu'on interprète un profil :

Il n'y a jamais de jugement de valeur.

Les "valeurs-clés" ne sont que des aide-mémoire ; en cliquant dessus, on affiche un texte plus détaillé à droite de l'écran.

Un profil s'interprète toujours dans son intégralité ; une personnalité ne se résume jamais à un simple trait de caractère.

Les "valeurs-clés" sont neutres ; selon l'usage qui en est fait, elles pourront se manifester comme qualité ou comme défaut.

Nous avons tous des potentiels et des manques ; l'essentiel est de les connaître, pour bien les utiliser. L'erreur est de les ignorer.