Exemple d'interprétation : pétale 2 dominant

On pourra s'appuyer par exemple sur le profil de Jean ROCHEFORT, un acteur exceptionnel à la filmographie impressionnante qui nous a quitté récemment... Parmi les célébrités présentant cette caractéristique, on peut citer : Michel AUDIARD, George CLOONEY, Jean GABIN, Yannick NOAH, Michel PLATINI, Véronique SANSON...
 

Les valeurs-clés du pétale 2 sont : "Stabilité - Jouissance - Sens conret".

La possession

Un pétale 2 dominant indique quelqu'un qui accorde beaucoup d'importance à ses possessions matérielles. Ce besoin dépasse le côté financier : il est d'abord en recherche de confort, d'un environnement dans lequel il va se sentir bien.

En positif, c'est quelqu'un qui est attentif à un cadre de vie agréable  et réconfortant. Calme, paisible, appréciant les plaisirs de la vie, il aime se retrouver dans son "cocon" pour être épanoui.

En négatif (excès), c'est la possessivité et l'égoïsme qui peuvent prendre le dessus : il fait alors passer son bien-être matériel en priorité, son besoin de sécurité devient exagéré et il peut aller jusqu'à l'accumulation des biens les plus divers, pour chercher à combler un vide.

Le pétale 2 est relié à l'élément "Terre" : priorité au matériel.

La persévérance

C'est peut-être la caractéristique la plus marquante de quelqu'un ayant un pétale 2 dominant. Même à de nombreuses années d'intervalle, il garde les mêmes idées, les mêmes priorités.

En positif, cette persévérance en fait une personne totalement digne de confiance. Sa fiabilité et sa fidélité (à ses idées, à ses amis, à son conjoint) sont rassurantes. S'il affirme quelque chose dans laquelle il croit, on peut être assuré que c'est "gravé dans le marbre" !

En négatif (excès), la persévérance peut devenir de l'entêtement, de l'immobilisme. Il refuse alors toute remise en cause de ses opinions et reste figé sur ses certitudes, même si on lui démontre qu'il est dans l'erreur.

Le pétale 2 est relié à la qualité Fixe : priorité au maintien de l'existant.

La sécurité

La possession, déjà évoquée, dépasse le simple besoin d'acheter ou d'accumuler : c'est d'abord le moyen de se rassurer, de satisfaire un grand besoin de sécurité. C'est pourquoi il reste attaché aux aspects visibles et tangibles des choses qui l'entourent.

En positif, il y a donc le besoin de rester concret, de "garder les pieds sur terre". Les idées trop abstraites, les concepts, et a fortiori tout ce qui se rapporte au monde de l'invisible (l'au-delà, l'ésotérisme, la religion...) lui restent étrangers, ou même objet de suspicion.

En négatif (excès), on a affaire à quelqu'un qui s'oppose formellement à tout ce qui n'appartient pas au monde matériel et condamne tous ceux qu'il juge trop crédules. Mais fondamentalement, c'est un sentiment - le plus souvent inconscient - d'insécurité qui l'amène à cette attitude de fermeture.

Le pétale 2 est opposé au pétale 8 : "Sensibiité - Volonté - Au-delà", qui ne va quant à lui s'intéresser qu'à ce qui se "cache derrière le miroir".


On notera que le profil de Jean ROCHEFORT présente un pétale 1 également très valorisé. Les valeurs-clés liées à ce pétale vont donc s'opposer à celles du pétale 2 : en particulier, le risque d'immobilisme est très largement compensé par l'énergie et le mouvement, propres au pétale 1. On voit aussi que le pétale 8, opposé au pétale 2, n'est pas vide. Cette situation permet au moins de ne pas tomber dans l'excès.

MEMO

 

Quelques règles à respecter, lorsqu'on interprète un profil :

Il n'y a jamais de jugement de valeur.

Les "valeurs-clés" ne sont que des aide-mémoire ; en cliquant dessus, on affiche un texte plus détaillé à droite de l'écran.

Un profil s'interprète toujours dans son intégralité ; une personnalité ne se résume jamais à un simple trait de caractère.

Les "valeurs-clés" sont neutres ; selon l'usage qui en est fait, elles pourront se manifester comme qualité ou comme défaut.

Nous avons tous des potentiels et des manques ; l'essentiel est de les connaître, pour bien les utiliser. L'erreur est de les ignorer.